À l’occasion de la Journée internationale de la femme, qui a eu lieu le 8 mars 2016, l’AFP a sélectionné quelques femmes qui travaillent pour améliorer les conditions de vie sur notre planète.

Voici quelques personnages :

malala-baya
Malala Yousafzai, prix Nobel de la Paix 2014, l’activiste pakistanaise pour l’éducation des femmes devenait la plus jeune personne à recevoir ce prix . À l’âge de 11 ans, Malala Yousafzai rédigeait un blog sur la BBC au sujet de sa vie sous occupation talibane. Après une attaque violente, qui lui vaudra de recevoir une balle dans la tête, elle est devenue un symbole international des droits de l’homme, de la lutte contre les Talibans et de l’éducation des femmes dans le district de Swat au Pakistan.

-colonel-jamila-bayaz-baya

Jamila Bayaz est la première femme à occuper le poste de chef de la police en Afghanistan. Elle est colonel, c’est elle qui organise la sécurité dans le district 1 de Kaboul, où se trouvent le palais présidentiel, les ministères et la banque centrale.

catherine-samba-panza-baya

Catherine Samba-Panza, Présidente par intérim de la République centrafricaine,  a été choisie pour diriger son pays en janvier 2014 dans l’espoir de mettre fin aux conflits ethniques ayant forcé plus d’un million de personnes à quitter leurs maisons. Elle est également activiste pour les droits de la femme et s’est engagée à réorienter son pays loin de la violence.

Stephanie-Sinclair

Stephanie Sinclair, la photojournaliste, gagnante du prix Pulitzer, a documenté les mariages forcés des petites filles dans 50 pays du monde dans son exposition « Child Brides ».

Chetna-Gala-Sinha-baya

Chetna Sinha, est la fondatrice de l’organisation à but non lucratif Mann Deshi Foundation, elle aide les femmes des zones rurales de l’ouest de l’Inde à s’émanciper en leur offrant des formations, des conseils de gestion, un accès aux marchés, aux terres et aux pratiques de production. La Mann Deshi Foundation compte plus de 300 000 femmes et facilite leurs projets de crédits et d’économies via une banque de développement de la microentreprise.

mehrezialabid-ennahda-baya

Et la dernière femme n’est autre que la Tunisienne Mehrezia Labidi, vice-présidente de l’Assemblée constituante de Tunisie; la politicienne la plus sénior du parti Ennahdha. Après la révolution tunisienne, elle avait mené le débat sur la nouvelle constitution tunisienne. Meherizia Labidi a toujours beaucoup lutté pour les droits de la femme et le code du statut personnel (CSP).



LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here