manif_ensegnent-1

Un groupe d’instituteurs ont entamé, vendredi à Tunis, un sit-in ouvert au siège d’une direction annexe relevant du ministère de l’éducation, a déclaré à la TAP, le secrétairegénéral du syndicat général de l’enseignement de base, relevant de l’union générale tunisienne du travail (UGTT), Mastouri Gammoudi.

Gammoudi a précisé que ce mouvement qui n’a pas été décidé par le syndicat vient refléter la grogne des instituteurs en raison de la non satisfaction de leurs revendications que le syndicaliste a qualifiées de « légitimes ».

Il a, à cet égard, indiqué que ce groupe de protestataires est déterminé à poursuivre ce sit-in si leurs doléances demeurent insatisfaites, ajoutant que le syndicat qui ne peut pas les obliger à renoncer à la décision qu’ils ont prise, intervient pour assurer leur protection.

Joint au téléphone par la TAP, le porte-parole officiel du ministère de l’éducation, Mokhtar Khalfaoui a affirmé qu’un groupe d’instituteurs a entamé, vendredi, un sit-in ouvert au siège de la direction des concours, faisant savoir que le département attend le résultat des négociations, actuellement, en cours au niveau de la présidence du gouvernement au sujet des revendications des enseignants du primaire.

A rappeler qu’un grand nombre d’instituteurs venus des différentes régions de la République ont observé, vendredi matin, un mouvement de protestation devant le siège du ministère.

Ils ont, ensuite, organisé une marche en direction du palais du gouvernement à La Kasbah. La commission administrative sectorielle avait décidé d’organiser, ce vendredi, une journée de colère pour protester contre la non activation des revendications contenues dans les conventions publiées dans le Journal Officiel de la République Tunisienne (JORT).



LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here