La scène culturelle et artistique tunisienne vient de perdre l’une des figures emblématiques du militantisme culturel Zeyneb Farhat décédée dans la nuit de mardi 18 mai a annoncé son époux l’homme de théâtre Taoufik Jebali dans un statut sur sa page facebook.

Co-fondatrice et co-directrice de l’espace culturel El Teatro, Zeyneb Farhat est décédée après un long combat contre la maladie.

Zeyneb Farhat est considérée dans le milieu culturel, artistique ainsi que dans la société civile comme une grande battante, militante et activiste incontournable.

En 1987, elle a fondé avec avec son compagnon de route, le comédien et dramaturge Taoufik Jebali, un espace culturel à Tunis, El Teatro, qui s’est voulu un lieu de spectacles de théâtre mais aussi lieu de réunions, de débats d’idées, galerie d’art, atelier de formation artistique.

L’endroit se veut ” un espace libre et laïc, ouvert à toutes les expressions artistiques et associatives ” a telle indiqué à cette époque, “dans l’euphorie du changement qui a suivi la disparition de Bourguiba et 31 ans de pouvoir absolu “.

L’ouverture du lieu, le 5 octobre 1987, s’est fait avec comme premier spectacle “Mémoires d’un dinosaure”, une adaptation des Dialogues d’exilés de Bertolt Brecht, qui est censuré puis autorisé.

En 1989, Zeyneb Farhat a commencé aussi à militer au sein de l’Association tunisienne des femmes démocrates.

Lors de la révolution tunisienne et des manifestations de 2011, elle refait d’El Teatro un lieu de rencontres et d’échanges pour les artistes qui s’associent au mouvement. En 2019, elle est devenue présidente du Syndicat libre des espaces scéniques indépendants tunisiens pour deux ans.

Elle a présidé également une association éditant des ouvrages et animant des ateliers d’écriture, “Zanoobya”.



LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here