adelAdel Almi est un nom qui fait couler beaucoup d’encore depuis quelques jours. Retour donc sur ce personnage intéressant, à tout le moins.

Adel Almi est donc le président de l’Association centriste pour la sensibilisation et la réforme; il se fait entendre d’abord pour sa volonté manifeste à créer un nouveau parti politique appelé «Tounes Zaytouna» qui serait un parti islamiste né de son désarroi suscité par le parti «Ennahdha», selon ses propres dires.

Qui est Adel Almi ?

Il ne s’agit pas d’un «nouveau débarqué» sur la scène politique ni d’un «blessé de la révolution», encore moins d’un «militant pour les droits et la liberté»; il n’a pas non plus fait la «révolution». Donc, ce qui est intéressant dans son profile, c’est son passé. En effet, Adel Almi serait un ex-RCDiste repenti; le lendemain de la révolution, il s’est reconverti à l’islamisme comme beaucoup d’autres Tunisiens du reste.

Adepte donc de la théorie de la théocratie, il s’affiche haut et fort, crie à la constitution d’un nouveau parti, a décidé de se transformer en super-man hallal au secours de la révolution, car «il faut sauver la Tunisie» et pour cela, il est prêt à tout, quitte à critiquer avec ferveur ses compatriotes féminines, les artistes et les minorités.

Reprenons donc, fidèle à une théorie monolithique holistique, Adel fait le buzz et pour cause.

Des caméras au service de la police hallal pour surveiller les non-jeûneurs

Dans une interview accordée à notre confrère Al Masdar, Adel Almi,a annoncé que son association demandera l’autorisation au ministère de l’Intérieur de filmer en pleine avenue Habib Bourguiba à Tunis les «contrevenants» au jeûne du mois de Ramadan.

Comme quoi, il innove quand il veut !

Rappelez-vous la police religieuse, c’était lui…

C’était en novembre 2011, Adel El Almi a décidé de son propre chef de créer « la police de la vertu », une police religieuse pour dompter les citoyens qui s’éloignent de la religion musulmane.

Fallait s’y attendre, fallait une police Hallal pour aller avec le reste : prostitution hallal, révolution hallal, tourisme hallal et j’en passe.

Adel Almi a été hué et agressé ? Sans blague

Son coup de gueule –ou presque- l’ex-RCDiste a été qualifié de terroriste et d’islamiste. Il a déclaré s’être rendu au congrès de lutte contre la violence tout simplement pour faire savoir qu’il est contre la violence et en a été exclu. Zut ! il n’était pas le bienvenu.

La risée du tollé

Adel Almi, c’est aussi la risée du Web; révoltés et désemparés, les internautes tunisiens n’ont pas hésité à le lyncher voire le clacher.

Voici quelques exemples

« Vas vendre tes légumes que personne ne t’achètera plus! Le vieil indic de Ben Ali, ignorant et vendeur abusif à la Marsa, rue du Stade, devient président de ….!» Lilia

« Encore un parti islamiste de plus et c’est un marchand de légumes qui veut créer ce parti. La Tunisie est vraiment tombée bas et elle va crever sous le poids des obscurantistes. On comprend que Ben Ali ait interdit la création d’un parti à coloration religieuse. Il faudra un jour en arriver là car c’est inadmissible qu’un petit vendeur de légumes veuille apprendre aux Tunisiens comment vivre».

«Il devrait avoir honte de lui»

«Ce parasite doit de temps en temps faire un peu de bruit pour justifier les cotisations que versent les adhérents de son association dans la caisse où il doit puiser sans retenue». Mounir



1 COMMENTAIRE

  1. defait , assuré de deficit ineluctable de son commerce de chariaa ce mounafik Addoula joue ur plusieurs cables , dissequé et mis à nu par mr Chaloom ce criminel est l ‘ image fidele et parfaite de l ‘ islamiste mercenaire ennemi de dieu

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here