Baya.tn

Coronavirus: Manque flagrant des masques médicaux dans les pharmacies

Un manque flagrant des masques médicaux a été enregistré dans les pharmacies au cours de cette période, ainsi que l’augmentation de leur prix de vente, face à une forte demande sur le marché, en raison des informations relatives à la propagation du coronavirus dans des pays voisins comme l’Italie, a indiqué le vice président du syndicat tunisien des propriétaires des pharmacies privées, Naoufel Amira.

Dans une déclaration à la TAP, il a souligné que les masques de protection, utilisés généralement en guise de prévention pour les personnes non atteintes sont vendus quatre fois leur prix (de 160 millimes à 600 millimes) alors que le prix des masques médicaux destinés aux personnes présentant des symptômes d’infection, est passé de 2 dinars à 6 dinars la pièce.

Naoufel Amira a indiqué que la pharmacie centrale est appelée à assumer sa responsabilité pour pallier l’insuffisance des masques médicaux sur le marché et assurer l’approvisionnement des établissements de santé et des pharmacies.

La ministre de la santé par intérim, Sonia Bechikh avait appelé, hier mercredi, à éviter le port des masques de protection contre le coronavirus qui ne fait pas partie des mesures de prévention. Elle a souligné que seules les personnes atteintes du coronavirus sont concernées par le port de ce masque.

Elle avait rappelé les mesures préventives supplémentaires prises par le ministère de la santé dans le cadre de la lutte contre le coronavirus dont notamment l’envoi d’une équipe médicale sur tous les bateaux à destination de l’Italie afin d’accompagner les voyageurs en provenance des zones infectées.

Elle a dans ce contexte fait savoir, que la stratégie nationale de prévention du coronavirus comprend un renforcement du contrôle sur les différents passages maritimes, aériens et terrestres.

Selon le dernier bilan de l’Organisation mondiale de la santé (24 février 2020), le nombre d’infections a atteint 80 000 cas confirmés. Le nombre des décès s’élève à 2 627 morts dont 2594 en Chine, 12 en Iran, 7 en Corée du Sud, 4 au Japon et 7 en Italie.