Les internes et résidents en médecine à Sfax réunis le 30 Octobre 2012 à la Faculté de Médecine de Sfax ont annoncé leur décisions de rejeter la loi d’Avril 2010 relative au Service national.

Ils ont rappelé dans un communiqué publié, lundi 5 novembre, que la loi en question a été promulguée dans des conditions douteuses, sous le règne de Ben Ali.  “Cette loi transgresse le principe d’équité devant la loi et a été faite sur mesure pour user des médecins comme comparses dans une piètre comédie sensée redorer le blason de la dictature en termes de Santé” ont tenu à préciser les cadres en médecine de Sfax.

Ils estiment que les régions intérieures du pays méritent une stratégie de santé publique durable qui va de pair avec une politique de la ville et revendiquent :

-l’arrêt immédiat des poursuites militaires à l’encontre des jeunes médecins spécialistes ;
-l’abrogation pure de cette loi d’Avril 2010 relative au service national ;
-L’application des accords signés le 24 juillet avec le ministère de la santé publique.

Une grève d’une semaine est prévue pour la semaine du 14 au 20 novembre 2012 dans le cas où il n y aurait pas d’entente avec les responsables du ministère de la Santé.

Source : communiqué CGTT



LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here