La Présidente de la Société pharmaceutique de Tunisie, Chadhlia Fendri a révélé, jeudi, que le taux des tunisiens en surpoids s’élève à 50%, faisant savoir que les femmes sont les plus touchées par l’obésité et les maladies cardiovasculaires.

Dans une déclaration à la TAP en marge du démarrage des 18èmes journées pharmaceutiques tunisiennes qui se tiennent les 15 et 16 février courant à Gammarth, Dr. Fendri a indiqué que la Tunisie est classée à la 4e place mondiale en matière d’obésité selon l’OMS.

D’après elle, la montée de l’obésité est due, principalement, à une mauvaise hygiène de vie chez les tunisiens caractérisée notamment par un régime alimentaire déséquilibré et une absence d’exercice physique.

“L’obésité et le surpoids entraînent l’apparition de maladies cardiovasculaires”, a-t-elle mis en garde.

Zahra Marrakchi, chef du service néonatologie et réanimation néonatale à l’Hôpital Charles Nicolle a estimé qu’une prise de poids de la femme enceinte augmenterait le risque de voir ses enfants souffrir de surpoids ou d’obésité.

Et d’ajouter que l’allaitement artificiel entraîne les risques d’obésité chez l’enfant.

Le ministre de la Santé, Imed Hammemi a souligné que son département œuvre à mettre en place des programmes visant à améliorer la gouvernance de la distribution des médicaments.

Il a ajouté que le ministère de l’intérieur et de la santé collaborent ensemble afin de lutter contre la contrebande des médicaments vers l’étranger.

Les journées pharmaceutiques tunisiennes se tiennent tous les deux ans. Pour cette année, trois thèmes ont été choisis: l’obésité, la vigilance et produits de santé ainsi que la résistance aux antibiotiques.



LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here