1. Valorisez vos compétences ! Il faut préparer, chiffres à l’appui si possible, vos réalisations, vos évolutions qui ont contribué aux bénéfices de l’entreprise. Adoptez le même comportement qu’un commercial pour réussir à vendre vos compétences au meilleur prix ! Ne parlez surtout pas d salaire au début de l’entretien! Il s’agit d’abord de montrer et que vous avez prouvé jusque là vos compétences. Valorisez les tâches effectuées et votre aptitude à les accomplir.

2. Définissez les objectifs et développez une argumentation convaincante! Après avoir mis en évidence votre contribution aux bénéfices de l’entreprise, parlez de vos objectifs pour les mois à venir. Mesurez les avec votre interlocuteur, vous pourrez ainsi avoir son avis et entrevoir ses intentions en termes de rémunération. Vous avez donné des exemples concrets de vos capacités professionnelles, vous pouvez maintenant parler de votre augmentation. Soyez clair et concis sur ce que vous attendez, et définissez un pourcentage minimal d’augmentation.

3. Soyez souriant et positif ! On achète plus facilement un produit à quelqu’un de souriant et agréable ! C’est la même chose pour la négociation d’un salaire. Il ne faut donc pas se présenter à l’entretien dans l’optique d’un rapport de force ou d’un bras de fer. Au contraire, le dialogue permet d’installer un climat de confiance mutuelle. Il faut garder le sourire, le calme, et ne surtout pas s’emporter ni se vexer. Vous pouvez être ferme, tout en restant raisonnable !

4. La façon de formuler votre requête : Demander explicitement une augmentation n’est pas évident, on est souvent mal à l’aise. Voici quelques formulations pour aborder le sujet: «Comment a-t-on évalué mes performances», «Pensez-vous qu’une augmentation de salaire est envisageable», «Quand y aura-t-il des augmentations », «Puis-je espérer voir mon salaire revu à la hausse»…

Suite page 2



1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here