Un tiers des élèves tunisiens (31%), âgés de 15 à 17 ans, ont consommé au moins une fois dans leur vie un stupéfiant, selon les résultats d’une enquête sur la consommation des stupéfiants en milieu scolaire, réalisée par l’association tunisienne de la médecine des toxicomanies en 2017 en partenariat avec l’institut national de la santé.

La consommation des stupéfiants par les adolescents a doublé en trois ans, passant de 1,4% en 2013 à 3,8% en 2016, a déclaré, mercredi, au correspondant de l’agence TAP à Sousse, la directrice de l’institut national de la santé, Hager Aoun Allah Skhiri, en marge du 2ème congrès international sur “l’environnement et la santé des adolescents” tenu à l’initiative de l’école en collaboration avec l’organisation mondiale de la santé (OMS).

“Cette enquête a montré aussi la cyberaddiction (pour les jeux notamment) de près de 40 % des élèves interviewés”, a-t-elle indiqué, mettant en garde contre l’évolution du nombre des maladies chroniques auprès des adolescents, dont le diabète chez la catégorie d’âge de 15 à 19 ans qui est passé de 1,4% en 1996 à 3,4% en 2016.

“Le taux d’obésité chez la même catégorie d’âge a augmenté de 1,5% à 11,9% au cours de la même période”, a-t-elle fait savoir, ajoutant que le taux des adolescents souffrant de la tension a évolué de 6,8 % en 1996 à 7,6% en 2016.

Au programme de ce congrès, des interventions scientifiques sur la santé et l’éducation dans le milieu de vie des adolescents et des ateliers sur les nouveautés en matière de prévention et de lutte contre les maladies touchant les adolescents.



LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here