Des femmes yazidies du nord de l’Irak réduites à l’état d’esclaves sexuelles par les djihadistes de l’organisation Etat islamique Daech auraient choisi de se suicider. C’est le cas de Jilan, une jeune fille d’à peine 19 ans, qui s’est entaillée les poignets et s’est pendue.

« Rehana », la combattante Kurde, un cauchemar pour les djihadistes

Vous n’imaginerez jamais ce qu’à fait Denzi face à Daech (vidéo)

société-femmes-kurdes-

Jilan a été enlevée lorsque l’Etat islamique a lancé son offensive en août dans la région de Sinjar, un des berceaux de cette communauté.

société-femmes-kurde

 

La jeune femme s’est retrouvée au milieu de « centaines, peut-être de milliers » de femmes qui ont été séparées des hommes en vue d’être « mariées de force, vendues ou offertes par l’EI à des combattants ou sympathisants », selon Amnesty International  qui s’est alarmé mardi 23 décembre 2014, de la tragédie des Yazidis.




LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here