Lors d’une conférence nationale sur les violences à l’égard des femmes et des filles, organisée par l’association Jamaity, aujourd’hui 03 janvier dans un hôtel de la place, Samira Maraï Feriaa, ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfance a indiqué, dans une déclaration aux médias que la loi intégrale sur la violence à l’égard des femmes sera présentée au conseil des ministres avant le 31 août prochain avant d’être soumise au parlement pour adoption.

tunisie-femmes-violences-credif-baya
“La nouvelle loi réalisée par des experts en concertation avec toutes les composantes de la société civile comporte les volets de la prévention, la protection et la répression”, a-t-elle signalé estimant que la violence est aujourd’hui devenue un véritable phénomène de société qui touche plus de 05% des femmes et près de 39% des enfants.

“lutter contre la violence sous toutes ses formes, commande aujourd’hui de diffuser la culture de la tolérance et de la non violence et de renforcer la sensibilisation notamment à travers les médias”, a-t-elle ajouté.
Intervenant à cette occasion, Saïda Garrach, conseillère auprès de la présidence de la République chargée de la société civile, a réaffirmé la volonté du chef de l’Etat à renforcer les droits des femmes en Tunisie.

Dans ce contexte, elle a appelé les acteurs de la vie politique à avoir le courage de se libérer des concepts traditionnels qui empêchent la concrétisation effective des droits des femmes et la lutte contre la violence.
De son côté, Lilia Rebaï, directrice du bureau Euromed Rights en Tunisie a souligné la nécessité de traduire, dans les plus brefs délais, la constitution de 2014 en des lois pour éradiquer la violence faite aux femmes en Tunisie.

Rédaction avec TAP



LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here