Près du tiers des jardins d’enfants dans le gouvernorat de Tataouine ne disposent pas de récépissé de dépôt de dossier délivré par le commissariat régional de la femme, de la famille et de l’enfance, a affirmé le chef de service de protection de l’enfance auprès du commissariat.

Le commissariat a remis des récépissés de dépôt de dossier à seulement 35 établissements pour enfants (29 jardins et 6 crèches) sur un total de 51 espaces qui exercent dans la région, a-t-il ajouté.

Le reste des établissements (16) ne répondent pas encore au cahier des charges notamment la clause relative au personnel encadrant qui doit être qualifié (avoir un diplôme de spécialité en la matière). Donc, ces espaces exercent dans des conditions illégales, a-t-il précisé au correspondant de la TAP.

Il a rappelé que trois jardins d’enfants anarchiques ont été fermés l’année dernière sur fond du rapport de la commission régionale de suivi et de contrôle des établissements pour enfants qui a relevé plusieurs défaillances dans ces espaces.



LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here