Un décret commun accordant à la femme victime de violence d’obtenir gratuitement un certificat médical et facilitant les procédures de paiement des examens médicaux et d’hébergement, a été signé lundi par Amel Bel Haj Moussa, ministre de la femme de la famille et des séniors et le ministre de la santé, Ali Mrabet.

Bel Haj Moussa a souligné à cette occasion l’importance de ce décret qui stipule l’impératif de coordination entre le ministère de la santé et celui de la femme afin de permettre à la femme victime de violence, selon la loi 58 de l’année 2017, l’obtention d’un certificat médical gratuit.

Le décret n°39 de l’année 2014 accordait ce privilège seulement aux femmes victimes de violence conjugale. Mrabet a pour sa part estimé que la lutte contre la violence à l’égard des femmes nécessite une conjugaison des efforts des différentes parties intervenantes, affirmant l’engagement du ministère de la santé et de son personnel d’accorder l’importance nécessaire à l’application de ce décret.



LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here