Le virus du Nil occidental (VNO) peut être à l’origine d’une maladie neurologique chez l’homme et entraîner la mort. On le trouve couramment en Afrique, en Europe, au Moyen-Orient, en Amérique du Nord et en Asie occidentale. Il se maintient dans la nature au moyen d’un cycle impliquant une transmission entre les oiseaux et les moustiques. Il peut infecter l’être humain, le cheval et d’autres mammifères.

Le virus du Nil occidental (VNO) appartient au genre flavivirus et au complexe antigénique de l’encéphalite japonaise, dans la famille des Flaviviridae.

Signes et Symptômes 

Soit l’infection à VNO est asymptomatique, chez environ 80% des sujets, soit elle entraîne une fièvre du Nil occidental. Elle peut aussi évoluer en maladie grave.

Environ 20% des sujets infectés développent une fièvre du Nil occidental. Le tableau clinique comporte de la fièvre, des céphalées, une asthénie, des douleurs, des nausées, des vomissements et, à l’occasion, une éruption cutanée (sur le tronc) et une adénopathie (gonflement des ganglions).

La durée d’incubation varie en général de 3 à 14 jours.

Traitement et vaccin

Pour les patients atteints d’une forme neuro-invasive de l’infection à virus du Nil occidental, le traitement est symptomatique et nécessite souvent l’hospitalisation, des perfusions intraveineuses, une assistance respiratoire et la prévention des infections secondaires. Il n’existe pas de vaccin pour l’homme.

(sOURCE OMS)



LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here