Selon un rapport parlementaire de Mme Jouanno, sénatrice de Paris “la société dans son ensemble est hypersexualisée, dès le plus jeune âge on voit apparaître des stéréotypes très clivés garçons/filles, et il y a une puissance du marketing colossal pour rompre la barrière des âges et inciter à adopter des comportements d’adolescents”. Il convient donc, souligne le rapport, d’endiguer le phénomène “en amont”.

Le texte suggère la mise en place d’une “charte de l’enfant” ou l’interdiction des concours de “mini-miss” et recommande aussi de s’inspirer d’un dispositif mis en place au Royaume-Uni consistant à élaborer une charte signée entre les pouvoirs publics et les acteurs économiques. En Grande-Bretagne, le document demande par exemple aux grandes marques de prêt-à-porter de renoncer aux soutien-gorges ampliformes pour les petites filles. Chaque citoyen peut en outre signaler sur un site internet les produits qu’ils jugent inappropriés, rapporte l’agence AFP.

 



LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here