Les salles de classe des écoles primaires du Bardo étaient vides, mardi, à l’exception de quelques instituteurs, principalement des suppléants, qui n’ont pas quitté leurs salles au premier jour de la grève des enseignants du primaire observée les 12 et 13 mai dans toutes les régions du pays.

Le taux de participation à la grève a dépassé les 96%, selon le syndicat général de l’enseignement de base. Des parents rencontrés par la journaliste de l’agence TAP devant les écoles primaires Rue des Orangers, Rue de Tazarka et Rue de Pologne,au Bardo,ont exprimé leur mécontentement, qualifiant ce mouvement de protestation d’”irresponsable”.

 

 



LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here