Certains médicaments, comme les antalgiques qui sont à la base d’ibuprofène, perturbent la production de l’hormone masculine, la testostérone, et pourraient être à l’origine de troubles de la reproduction.

Dans une étude publiée lundi 8 janvier 2018, un consortium franco-danois montre que l’ibuprofène altère aussi la physiologie du testicule chez l’adulte lors d’une prise prolongée.

La publication franco-danoise prolonge des travaux sur les effets des antalgiques à «prescription médicale facultative» : paracétamol, aspirine et ibuprofène, qui sont les médicaments les plus utilisés dans le monde.

Ils ont fait un essai sur 31 hommes âgés entre 18 et 35 ans, quatorze sujets recevaient deux comprimés de 600 mg d’ibuprofène par jour. 17 autres ont utilisé le placebo.

Contrairement à ceux absorbant le placebo, les individus recevant de l’ibuprofène présentaient une forte élévation de la LH et des taux de testostérone normaux.

Résultat : une baisse de libido, et perturbation de l’hormone, le testostérone.



LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here