Henda Saidi était une des six femmes-terroristes tuées dans l’opération de Oued Ellil. Une jeune femme de 21 ans qui a subitement disparu du foyer familial à La Marsa.

Elle était étudiante à la Faculté d’El Manar avant d’arrêter ses études et de changer son mode de vie. Un changement qui a causé beaucoup de conflit avec ses parents qui n’approuvaient en rien sa métamorphose.

Avant l’assaut des forces de l’ordre lors de l’opération de Oued Ellil, les parents de Henda ont été convoqués pour parler à leur fille et la convaincre de se livrer à la police.

Après la divulgation des noms des terroristes par le ministère de l’Intérieur, une des professeur de la défunte a réagi. Dans sa lettre, Dejla Abdelhamid exprime sa douleur, son choc de savoir que Henda Saidi, son ancienne élève, figure parmi les terroristes tués de Oued Ellil…

« Je suis profondément bouleversée, atterrée et endolorie…

Henda Saidi , aux longs cheveux blonds, au sourire radieux… Mon élève de la terminale lettres d’il y a 3 ans, faisait partie du groupe armé qui vient d’être abattu…

Il m’est pénible, terrible, impossible d’employer ce mot de terroriste, quand je revois son visage, ses cahiers si bien tenus, son travail soigné … Quand je me remémore les longues discussions sur la Raison , la liberté de penser , le droit à la différence ..

Sa mort violente est notre défaite, c’est la défaite de toute une société..

Et quelque part, c’est ma défaite de professeur qui a sûrement manqué, raté quelque chose..
Allah yarhamha… »

Dejla Abdelhamid

A se demander que devrions-nous faire, nous en tant que société civile mais aussi gouvernement pour mettre fin à ce fléau, afin de sauver notre jeunesse!

Lire aussi: Oued Ellil : Les détails sur celle qui a utilisé ses enfants comme boucliers humains (vidéo)



LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here