Le ministère de l’éducation prépare en partenariat avec la Banque mondiale, un programme visant à généraliser l’enseignement préscolaire surtout que 15% des enfants âgés de moins de cinq ans n’en bénéficient pas”, a souligné samedi Mohamed Hedi Shili, chargé de mission au cabinet du ministre de l’éducation.

Lors d’un atelier de travail organisé à Tunis pour identifier les zones que devrait cibler ce programme dont le coût est estimé à 250 millions de dinars, le responsable a indiqué qu’il s’agit également de financer certains établissements éducatifs pour créer des conditions favorables aux élèves au niveau primaire.

Mohamed Hedi Shili a précisé que la priorité est donnée aux établissements démunis pour y améliorer les conditions de vie scolaire faisant observer que ce programme devra démarrer en 2019 après la signature d’une convention entre le ministère de l’éducation et la banque mondiale et son adoption par la suite par l’assemblée des représentants du peuple.

“Ce programme portera aussi sur la gestion du système éducatif et la formation du personnel administratif notamment les délégués régionaux de l’éducation afin qu’ils soient capables de réaliser les résultats escomptés”, a-t-il ajouté.

Le responsable a précisé que le budget ne permettra pas d’intervenir dans tous établissements scolaires et que les actions seront effectuées par ordre de priorité en se basant sur le rapport d’un état des lieux réalisé par le ministère et qui a concerné 264 délégations des différentes régions du pays.

“La délégation d’El Ayoun dans la région de Kasserine enregistre les indicateurs les plus bas et par conséquent elle sera la première à bénéficier des interventions de ce programme”, a précisé Mohamed Hedi Shili.



LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here