justice

Quelque 1361 affaires de terrorisme ont été transférées, jusqu’à présent, au pôle judiciaire de lutte antiterroriste, a déclaré le vice- président de l’Association tunisienne des jeunesmagistrats (ATJM), Noureddine Saidi. Un chiffre confirmé par le président de l’Association, Mourad Massoudi.

« Plus de 1000 suspects ont été interpellés jusqu’à mardi 24 novembre, date à laquelle a eu lieu l’attentat terroriste ayant pris pour cible un bus de la sécurité présidentielle, à l’avenue mohamed V, à Tunis », a-t-il ajouté lors d’un point de presse, mercredi, au tribunal de première instance de Tunis pour discuter des questions relatives à la magistrature, la sûreté et le terrorisme.

Le vice-président de l’association a indiqué que 23% des personnes interpellées ont été libérées pour nullité des actes de procédures dans les procès intentés à leur encontre.

« Les magistrats n’assument aucune responsabilité. Ils exercent leur fonction conformément à la législation en vigueur et aux normes et standards internationaux, a-t-il encore dit.

Les magistrats présents à cette conférence ont dénoncé les tentatives visant à ternir leur image et à porter atteinte à la souveraineté des tribunaux.



LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here