Les décès à cause du diabète sont en tête de liste des maladies mortelles en 2020 avec 3 537 décès, soit 7,6% du total des décès recensés par l’Institut national de la santé.

Les décès liés aux maladies cardiovasculaires, selon les statistiques nationales sur les causes de décès pour l’année 2020, se classent au deuxième rang dans la liste des maladies ayant causé des décès au cours de l’année écoulée, avec 3 136 décès, soit 6,8% des décès.

Quant aux décès causés par le coronavirus, apparu en Tunisie en février 2020, sont classés troisième, causant la mort de 2 834 personnes, soit 6,1%, suivi des décès par cardiopathie ischémique, une maladie causée par un manque de sang, à la quatrième place des maladies cardiaques, avec 2 000, ce qui équivaut à 4,3 pour cent de tous les décès.

Quant aux accidents, qui se classent au cinquième rang, avec 1 747 décès, soit 3,8% du nombre total des décès, dont 355 décès résultant d’accidents de la route, suivis des tumeurs à la sixième place, qui a causé 1693 décès, soit 3,7% et les maladies pulmonaires qui ont été la cause du décès de 1593 cas, soit 3,4% du total des décès.

L’institut a également enregistré 1 491 décès liés à la période périnatale (à la huitième place), qui s’étend de la vingt-quatrième semaine de grossesse au septième jour de la vie du nouveau-né, ce qui équivaut à 3,2% du total des décès, suivi par les maladies d’hypertension artérielle à la neuvième place, ayant causé 1 476 décès, soit 3,2% du nombre total de décès dans le pays. La grippe saisonnière et les maladies respiratoires sont en dixième position, causant 1 178 décès, soit 2,5%, tandis que les décès dus à d’autres causes se sont élevés à 25 708 décès, soit 55,4%.

En ce qui concerne les principales causes de décès chez les deux sexes, le coronavirus a causé le taux de mortalité le plus élevé chez les hommes, tandis que le diabète et les maladies cardiovasculaires ont causé le taux de mortalité le plus élevé chez les femmes. Au cours de l’année 2020, 1811 décès de nourrissons (moins d’un an) ont été dénombrés, en plus de 238 décès entre un et quatre ans, selon les statistiques nationales sur les causes de décès publiées par l’Institut national de la santé publique.



LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here