Les recommandations des députés à propos du projet de loi relatif à...

Les recommandations des députés à propos du projet de loi relatif à la lutte contre la violence faite aux femmes

La Commission des affaires de la femme, de la famille, de l’enfance, de la jeunesse et des personnes âgées s’est réunie, lundi, pour présenter ses recommandations au sujet du projet de loi relatif à la lutte contre la violence faite aux femmes.

Cette séance fait suite à une visite de terrain que la commission avait effectuée le 3 avril dernier au centre d’hébergement des femmes victimes de violence “Tamkin” et à l’espace d’accueil “Beity” à la médina de Tunis.

Au cours de cette séance, la commission a mis l’accent sur la nécessité de faire preuve de vigilance lors de l’élaboration des textes d’application de ce projet de loi, en particulier, ceux relatifs à la création de l’observatoire de lutte contre la violence faite aux femmes.

A ce propos, ils ont appelé à respecter le principe de la parité dans la composition de l’observatoire et à associer les différents intervenants dans ce domaine.

La commission a recommandé de veiller à ce que les textes juridiques soient précis et clairs, de prendre en charge les soins ainsi que les frais de l’assistance juridique des femmes victimes de violence à faible revenu, de fournir les subventions nécessaires à la prise en charge des enfants des victimes et d’accompagner les femmes pour les aider à acquérir leur indépendance financière.

La commission a aussi appelé à élargir la capacité d’accueil du centre “Tamkin” à travers le renforcement de ses ressources humaines et matérielles.

Samir Dilou, président de la Commission des affaires de la femme, de la famille, de l’enfance, de la jeunesse et des personnes âgées, a annoncé lors de cette séance la programmation de plusieurs visites dans les établissements et les espaces d’assistance aux personnes âgées, le centre de rééducation des mineurs, le pavillon réservé aux enfants dans l’une des prisions civiles et les prisons des femmes de la Manouba, Sidi Bouzid et Mahdia.

Print Friendly


NO COMMENTS

Leave a Reply